4/5 – « LA JOIE DU BUSINESS, et si les affaires étaient l’aventure de la vie ? » de Simone MILASAS

L’énergie est une information présente dans l’Univers. Nous la trouvons en posant des questions. L’univers adore qu’on le sollicite.

Lorsque l’on est attaché au jugement d’autrui, on bloque l’énergie.

En posant une question, on active l’énergie et donc le business.

 

Nous nous limitons souvent. Nous pensons et organisons les solutions à un problème au lieu de laisser l’Univers nous apporter la solution. De plus, nous nous projetons alors que les possibilités sont multiples.

« Es-tu prêt à être conscient de toutes les possibilités ? »

Les possibilités qui nous sont offertes vont au-delà de notre imagination. Ce sont souvent des choses que nous pensions impossibles.

Nous arrêtons de penser comme tout le monde et de faire comme tout le monde, de calibrer notre succès en fonction de ce qu’il semble exister dans la réalité contextuelle. Cette réalité est basée sur le temps, les dimensions, la réalité et la matière. Les émotions font partie de cette réalité.

Dans cette réalité, faire des affaires est synonyme d’être en concurrence et de gagner.

Ensuite, nous nous appuyons sur l’énergie, l’espace et la conscience, sur la réalité non contextuelle.  Nous prenons conscience que les émotions ne nous appartiennent pas forcément.

Faire des affaires fonctionne surtout à partir de la générosité d’esprit et de la contribution.

 

Nous pouvons éviter d’être dans le contrôle et de donner des ordres. Nous pouvons faire contribuer nos collaborateurs et employés, les laisser faire leur propre choix, les responsabiliser. S’ils font ce qu’ils aiment ils vont le faire bien.

« Responsabiliser les gens et leur donner le pouvoir de faire ce qu’ils souhaitent crée une énergie très différente de celle présente lorsque tu leur dis ce que tu veux qu’ils fassent. »

Enfin, nous devons chercher des personnes plus compétentes que nous pour contribuer à notre business plutôt que de penser qu’il n’y a que nous qui puissions faire les choses correctement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu