Le bien-être au travail, késako ?

smileys - bien être au travail

Temps de lecture : 1 minute

Nombre de lectures :
Bien être au travail

L’OMS définit le bien-être au travail comme « un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur d’une part, et les contraintes et les possibilités du milieu du travail, d’autre part. »

Le bien-être au travail dépend de plusieurs facteurs tels qu’entre autres :

  • l’intérêt du poste.
  • la valorisation du salarié. Que ce soit au travers de la rémunération, de reconnaissances diverses comme l’écoute, le développement du sentiment d’appartenance, la convivialité des rapports.
  • l’environnement du travail : l’ergonomie, la sécurité.

La qualité de vie au travail concerne toutes les entreprises, quelque soit leur domaine et leur taille. Le bien-être au travail serait-il un levier de croissance ? Selon une conclusion de l’analyse « People & Profits ? », les entreprises les plus performantes sont celles où les salariés se sentent bien.

Il paraît donc primordial d’instiller le bien-être au sein de l’entreprise. Ceci,  pour permettre aux salariés de développer leur implication et de mieux accueillir les changements imposés par un environnement de plus en plus concurrentiel.

Dommage que la notion de bien-être au travail soit souvent réduite à des actions comme des cours de yoga ou mettre à disposition un baby-foot.

On le répète, le bien-être est un état d’esprit, une posture qui doivent favoriser la motivation des salariés et prévenir les risques psychosociaux.

illustration : PIXABAY - https://pixabay.com/fr/