Techniques d’ouverture en entretien 3/4

Je vous retrouve aujourd’hui pour la 3 ème partie dédiées aux techniques d’ouverture en entretien.

  • Projections

La projection consiste à décrire une situation différente et de demander son avis à l’autre personne. Il peut s’agir d’une simple inversion des rôles (se mettre à la place de) ou être une situation hypothétique.

 Cette pratique est très utile pour ouvrir les personnes bloquées ou peu enclines à aborder certains sujets. Le côté «changement de cadre» les amène à discuter plus librement puisqu’ils ne s’engagent pas sur une discussion encrée dans la réalité. La projection dans le futur, dans un cadre plus confortable ou encore moins intimidant sont des options possibles.

Exemple : «Si vous aviez le droit de virer un client, ça serait lequel ?» «Si vous aviez une enveloppe de 30 000 €, que changeriez-vous dans l’entreprise ?» « Si vous trouviez la personne parfaite, qu’est-ce que vous pourriez déléguer ?»

  • Signes corporels de suivi

Bien qu’il soit conseillé de ne pas afficher ouvertement vos sentiments, ne restez pas impassibles et distant. Vous devez montrer à votre interlocuteur que vous écoutez attentivement ce qu’il dit. Lors de vos silences, hochez la tête, froncez les sourcils en signes de réflexion lorsqu’il explique.

De ce fait, si les personnes sentent qu’elles peuvent parler librement avec l’intérêt de l’autre et sans être jugées, elles se livrent assez naturellement.

  • La reformulation des questions

Si vous n’avez pas obtenu l’information que vous désirez ne reposez pas simplement la même question. Je vous conseille de trouver une autre façon de présenter les choses. Vous pouvez également choisir un vocabulaire différent, dans ce cas n’ayez pas peur d’avouer que vous vous êtes mal exprimé.

Il est important  de prenez soin d’endosser les incompréhensions et évitez de dire que c’est l’autre qui ne vous a pas compris.

 

illustration : PEXELS : https://www.pexels.com

Laisser un commentaire

Fermer le menu